Dans sa chronique de la semaine Pape Alé Niang nous replonge dans certains dossiers rangés dans les tiroirs de la justice. Pourtant les préjudices subis par l’Etat sur ces dossiers sont estimés à des milliards.