Dakar, 12 juin (APS) – Les quotidiens reçus lundi à l’APS se font largement l’écho de la « grogne’’ à l’Alliance des forces de progrès (AFP), une formation membre de la coalition de la majorité présidentielle, au lendemain de la publication des listes des candidats à la députation.
Au sujet des investitures à Bennoo Bokk Yaakaar (BBY, majorité présidentielle), Enquête signale une ‘’grogne’’ à l’AFP, le parti du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, ainsi qu’au Parti socialiste (PS, mouvance présidentielle).
‘’Les premières fractures’’, titre le journal, signalant que ‘’le comité électoral national de l’AFP est aussitôt monté au créneau pour dénoncer la répartition des sièges’’.
Il explique qu’au PS, « si les principaux caciques du parti figurent en bonne place sur la liste nationale et d’autres investis au niveau de certains départements du pays », force est de constater que « la majeure partie d’entre eux sont laissés en rade’’.
Selon le journal, ‘’le mécontentement exprimé ce week-end par l’AFP (….) n’est ni plus ni moins que les contre-coups des choix politiques de Moustapha Niasse qui a sacrifié son parti sur l’autel de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar pour garder ses privilèges en tant que président de l’Assemblée nationale (…)’’.
Vox Populi constate ainsi que ‘’le parti de Niasse se rebelle contre Macky Sall’’.
L’AFP est ‘’mécontente’’ des choix du président de la République, note pour sa part La Tribune qui titre : ‘’Macky Sall perd Niasse.
‘’Rébellion dans le Macky’’, observe L’Observateur, notant que l’AFP dénonce ‘’une omerta pour hypothéquer les intérêts d’un allié’’. Le journal ajoute que l’Union pour le Renouveau démocratique (URD) crie à ‘’l’humuliation’’.
Selon L’Obs toujours, ‘’le PS refuse de battre campagne à Saint-Louis’’, alors qu’à Matam, ‘’les partisans de Harouna Dia demandent son retrait de la scène politique’’.
Face à ces ‘’révoltes’’ post-investitures à l’AFP, ‘’Macky Sall tente de raisonner Niasse’’, informe L’As. Il indique que d’après certaines sources, le président Macky Sall et le Premier ministre Mahammed Dionne ‘’ont tenté de dissuader Moustapha Niasse de valider la publication du communiqué du comité électoral de l’AFP’’.
En réponse, Niasse aurait servi une ‘’réponse diplomatique’’, en avançant que ce comité est ‘’souverain’’, poursuit le journal.
Sud Quotidien fait état d’une ‘’levée générale de boucliers’’, tandis que selon Walfadjri, ‘’ça râle de partout’’.
Parlant des investitures à BBY et Mankoo Taxawu Sénégal, Le Quotidien titre : « Ousmane Tanor Dieng-Khalifa Sall : le duel continue ».
Selon le journal, ‘’Jean-Baptiste Diouf, Marie Pierre Paye, Juliette Zinga et Santi Agne Sène ne doivent leur investiture sur la liste départementale de Bennoo Bokk Yaakaar de Dakar qu’à leur option de tourner le dos à Khalifa Sall. Ce qui fait de ces législatives un duel continu entre Ousmane Tanor Dieng-Khalifa Sall’’.
Dans sa livraison du jour, Le Soleil souligne que l’agriculture a reçu 156,6 milliards de francs Cfa en 2016.

OID/ASG