LA SORTIE DE L’EGLISE SUR LES LÉGISLATIVES ET L’AXE DAKAR-TEL AVIV AU MENU

Dakar, 6 juin (APS) -b La sortie de l’Eglise sur les prochaines législatives et l’annonce de la reprise de la coopération entre Israël et le Sénégal sont les sujets les plus en exergue dans la livraison de mardi de la presse quotidienne.
Au sujet des législatives prévues le 30 juillet prochain au Sénégal, Walfquotidien ouvre sur « les mises en garde de l’Eglise » dont les responsables ont appelé à « des élections transparentes et sans violence ».
« Des élections apaisées et transparentes ainsi qu’une nécessaire prise en compte, par les citoyens, de leur devoir citoyen. C’est le sens de l’appel lancé par l’Eglise catholique lors de la célébration, de la 129e édition du pèlerinage marial de Popenguine qui la particularité de tenir, cette année, à quelques semaines du scrutin pour l’élection des députés », rapporte le journal.
Le Témoin relaie à sa Une le même appel, notamment émis par l’archevêque de Dakar, Monseigneur Benjamin Ndiaye, qui a par ailleurs appelé ses concitoyens à « faire de la pacification de l’espace politico-social une préoccupation ».
Comme « consigne de vote de l’Eglise », Vox Populi retient que Mgr Ndiaye « recommande aux Sénégalais d’accomplir leur +devoir de vote en toute cohérence et en toute objectivité dans le respect, la sérénité et la paix ».
« Le sermon de Popenguine », affiche le journal Le Quotidien, selon lequel les policiticiens sont invités par l’Eglise « à une campagne +paisible et élégante+ ». Un « double sermon’ » en fait, celle de Mgr Ndiaye, mais aussi celle de l’’éveque de Kolda, Mgr Jean-Pierre Bassène, souligne Enquête.
Dans la même perspective de l’archevêque de Dakar, l’évêque de kolda (sud) a invité la classe politique sénégalaise « à une campagne électorale paisible et transparente » en direction des prochaines législatives, écrit ce journal.
« L’Eglise presse la classe politique’ » résume Sud Quotidien. Le Soleil, de son côté, rapporte que le ministre des Forces armés Augustin Tine, venu représenter le gouvernement à la cérémonie officielle du pèlerinage de Popenguine, a appelé à la poursuite de « la bataille doctrinale pour la paix et la tolérance ».
Outre ce sujet relatif au message de l’Eglise en direction des prochaines législatives, de nombreux quotidiens reviennent également sur l’annonce de la reprise de la coopération entre Israël et le Sénégal.
« Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a décidé du retour de son ambassadeur, à Dakar », rappelé en consultation en décembre dernier, suite au vote par le Sénégal, à l’ONU, d’une résolution exigeant la fin de la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens occupés.
Le chef du gouvernement israélien est revenu à de meilleurs sentiments, suite à un entretien qu’il a eu avec le président Macky Sall, en marge de du 52e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à Monrovia (Libéria), dimanche.
Le dégel ! », s’exclame Enquête. « C’est le réchauffement diplomatique entre Israël et Sénégal », estime le journal, revenant dans le détail sur les mesures décidées par Macky Sall et Netanyahu, qui « ont convenu que l’Etat hébreu fera revenir son ambassadeur au Sénégal et rétablira ses programmes d’aide ».
« Près de 6 mois après des relations tendues, Dakar et Tel Aviv font la paix. (…) Israël ravale sa colère et décide du retour de son ambassadeur au Sénégal et promet un renforcement de la coopération entre les deux pays », note le journal. Sud Quotidien souligne une « volte-face de l’Etat hébreu ».