SERIGNE SIDY MOKHTAR MBACKÉ, UN RASSEMBLEUR

par RFM

PORTRAIT POSTHUME DE SERIGNE SIDY MOKHTAR MBACKÉ

par TOUTI SÈYE - SUD FM

10 janvier 2018 – Serigne Cheikh Sidy Mactar Mbacké, khalife général des Mourides, a été rappelé à Dieu, hier, à l’âge de 92 ans, plongeant le Sénégal dans un autre deuil. Septième khalife général de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, il souffrait, depuis quelques mois, d’une maladie qui l’a éloigné des grands rassemblements comme le dernier grand Magal de Touba.

Alors que le Sénégal n’a pas fini de pleurer ses khalifes tidianes et ses morts de la tragédie de la forêt de Bayotte, il vient d’enregistrer une autre grande perte. En effet, après la disparition des Khalifes généraux des tidianes, Al Makhtoum et Al Amine et celui de Léona Niassène, le septième khalife de Touba a été rappelé à Dieu hier. Il avait succédé à Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké en 2010.

Agé de 92 ans, il a fait 7 ans de khalifat. Serigne Cheikh Sidy Mactar Mbacké avait, en effet, 85 ans quand il a succédé à son défunt prédécesseur. Durant tout son magistère, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké n’a de cesse œuvré pour l’unité de la communauté musulmane du Sénégal. Son vœu reste le raffermissement des liens à travers une solidarité. Le discours est toujours unificateur. En fait, le regretté khalife a entretenu une relation solide avec tous les foyers religieux du pays tout en préservant le patrimoine spirituel et culturel de Cheikh Ahmadou Bamba. Une communauté de croyants, c’est à cela qu’il a travaillé tout son khalifat durant. Il n’a jamais manqué, dans ses sorties, d’appeler les croyants à la fraternité en Dieu. Très respecté de tous, son sens de la mesure et sa piété fascinaient plus d’un. Véritable ascète, il vivait souvent éloigné du train-train de Touba.

Son attachement aux seules valeurs de l’Islam, « une religion de paix », comme il aimait le rappeler, est également très connu. Appelé par certains « le serviteur de toutes les confréries », il n’a de préoccupation que la propagation de la religion du prophète Mouhamad (Psl), l’unité des croyants et la sauvegarde du patrimoine de Cheikh Ahmadou Bamba. Il n’a pas manqué de dénoncer la situation des Rohingas en Birmanie, allant jusqu’à les inviter au Magal. Formé dans les meilleurs « daaras » de son grand-père, Cheikh Ahmadou Bamba, et de son ascendant, Serigne Bara Ibn Khadimou Rassoul, dans le Baol et le Ndiambour, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké est d’un solide savoir. Deuxième petit-fils de Cheikh Ahmadou Bamba à assumer la charge de khalife général des Mourides, il est «une source d’enseignements». Bâtisseur ayant suivi les traces de ses prédécesseurs, il a porté le nombre de minarets de la Grande mosquée de Touba de cinq à sept et lancé plusieurs chantiers.

Daouda MANE